Après Free, les tarifs de Bouygues Télécom vers la Tunisie explosent à cause des opérateurs locaux

Après Free, les tarifs de Bouygues Télécom vers la Tunisie explosent à cause des opérateurs locaux

En décembre 2014, Free contactait ses abonnés pour les avertir d’un changement tarifaire concernant le roaming en Tunisie. Les tarifs explosaient s’en retrouvant multipliés par 7 ou 9 selon que cela concerne les appels ou la consommation de data depuis la Tunisie avec un forfait Free Mobile. Ainsi la minute d’appel depuis la Tunisie vers la France passait de 0.95 € à 6,00€. L’opérateur mettait clairement en cause les opérateurs tunisiens pour justifier cette hausse astronomique. Cette situation avait à l’époque fait polémique, certains accusant Free de mentir en mettant cette augmentation sur le dos des opérateurs tunisiens sans raisons réelles.

Free avait finalement dit la vérité puisqu’aujourd’hui, c’est au tour de Bouygues Télécom d’augmenter fortement ses tarifs vers la Tunisie. Dans sa dernière brochure, l’opérateur a apporté des modifications sur la tarification des appels vers la Tunisie. Bbox Mag explique que pour les clients Bouygues Télécom, le tarif passe de 2.3€ à 6€ par minute. Les appels reçus depuis la Tunisie avec un forfait mobile passent de 1€ à 3€/min. Les SMS quant à eux seront à l’avenir facturés 0.60€ par envoi. Seul le prix de la data ne bouge pas, 10.24 €/Mo (contre 12 €/Mo chez Free).

Cette augmentation tarifaire a également été répercutée sur l’option 1h d’appels vers les fixes et les mobiles en Afrique/Maghreb. Celle-ci augmente de 8€, et passe de 12€ à 20€.

Comme Free, Bouygues Télécom met directement en cause les opérateurs tunisiens (suite à l’augmentation des tarifs des opérateurs locaux). Ainsi que nous vous l’expliquions, ces derniers auraient dénoncé en bloc leurs contrats "IOT Discount" deux mois avant leur échéance, permettant d’appliquer des remises tarifaires conséquentes entre un opérateur tunisien et un opérateur français. La dénonciation de cette remise oblige ainsi Free Mobile ou Bouygues Télécom à pratiquer les tarifs standards (lesquels sont 3 à 9 fois supérieurs).

Les abonnés SFR seraient également concernés.