Certains prestataires renoncent à travailler avec SFR-Numericable


Saisi par le Syntec Numérique, le médiateur interentreprises Pierre Pelouzet a quelque peu débloqué la situation entre SFR-Numericable et ses fournisseurs informatiques. Parvenus à un accord, celui-ci prévoit « d’une part que SFR paye toutes les factures, et d’autre part, qu’un processus de suivi se mette en place afin que les fournisseurs puissent faire remonter d’éventuels problèmes ».

D’autres devraient suivre, comme les installateurs électriques et les centres d’appel qui pourraient être bientôt entendus. Mais pour l’heure SFR-Numericable s’est bien engagé à régler ses dettes aux adhérents du Syntec – pour un montant de plus de 400 millions d’euros selon Silicon.fr. SFR-Numericable conserve pourtant le droit ne pas régler celles pour lesquelles persisteraient un litige ; auquel cas Pierre Pelouzet interviendra au cas par cas.

D’après Le Figaro, les prestataires commencent à perdre patience, et ils sont de plus en plus nombreux à renoncer à travailler avec SFR. « Pour l’économie française, il est indispensable de rétablir un lien de confiance entre le deuxième opérateur télécom et ses fournisseurs » a indiqué Pierre Pelouzet.

Cette affaire prend désormais une autre tournure, après plusieurs mois de silence radio de la part de SFR, la situation tend à se débloquer. Reste à savoir quelles seront les conséquences sur le capital confiance de l’entreprise, aussi bien coté fournisseurs, que coté abonnés.

 

Source : Le Figaro