Loi sur le renseignement : les opérateurs Internet sont invités au Ministère de l’intérieur

Loi sur le renseignement : les opérateurs Internet sont invités au Ministère de l’intérieur

Après les hébergeurs, les FAI… Les principaux fournisseurs d’accès à Internet, Free, Orange, SFR-Numéricable et Bouygues Télécom, seront reçus à la Place Beauvau ce lundi 20 avril, par le Ministre de l’Intérieur et la Secrétaire d’Etat en charge du Numérique. La réunion démarrera à 16h.

Les dirigeants des principaux opérateurs débattront autour du projet de loi relatif au Renseignement, dont le texte doit encore être voté définitivement à l’Assemblée Nationale le 5 mai 2015, puis au sénat. Un point presse est prévu à 17h15 durant lequel le gouvernement expliquera qu’il est attaché à soutenir la compétitivité de ce secteur qui crée des emplois dans notre pays et qui repose sur la confiance des abonnés. Mais aussi, qu’il est attaché aux libertés individuelles, etc.

Autrement dit, un peu le même gloubiboulga (plat imaginaire) que celui servi aux hébergeurs. Enfin, ils ne l’ont pas tous gobé… Altern.org a fermé ses services le temps de déménager à l’étranger… L’hébergeur ne souhaite pas imposer à ses utilisateurs, des boîtes noires à l’algorithme flou. Ce dernier serait d’ailleurs totalement inefficace, comme le démontre un chercheur de l’INRIA :

La surveillance généralisée, c’est maintenant !

Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux disait Benjamin Franklin. Pour rappel, le projet de loi étend les dispositions existantes en matière d’interceptions de sécurité et d’accès aux données de connexion. Il transpose dans le domaine de la prévention des techniques de recueil de renseignement (balisage de véhicules ou d’objets, sonorisation ou captation d’images dans des lieux privés, captation de données informatiques, écoutes téléphoniques…). Il permettra également un accès aux réseaux des opérateurs de télécommunications et aux serveurs des hébergeurs, en instaurant un mécanisme de détection d’un nouveau genre via des algorithmes (boîtes noires).

NB : Les photographes et cameramans sont priés de se présenter à 15h40…