La Fédération Française des Télécoms sauvée par la volte-face de SFR-Numericable

La Fédération Française des Télécoms sauvée par la volte-face de SFR-Numericable
 
Cela faisait plusieurs mois que la Fédération Française des Télécoms annonçait une fin imminente si SFR-Numericable ou Free ne réintégrait pas son giron.
 
Annoncé en décembre dernier, Pierre Louette président de la FFT et directeur exécutif d’Orange,avait confirmé en janvier les difficultés du lobby des télécoms sans "manifestations de la part de Numericable et de Free. Si aucun des deux ne revient la FFT ne peut pas survivre."
 
L’ARCEP et le ministère de l’Economie et du Numérique se sont montrés inquiets du risque de disparition de la fédération des télécoms.
 
Finalement, la FFT va se voir maintenue, Pierre Louette explique ainsi avoir "reçu une une lettre de Numericable-SFR vendredi dernier pour nous signifier que le groupe souhaitait finalement rester". SFR-Numericable a finalement changé d’avis et payera bien sa cotisation 2015. 
 
Cette volte-face n’est pas sans concession de la part de la FFT qui voit une nouvelle fois cette dernière être diminuée. Le budget du lobby des télécoms s’en retrouve réduit de moitié à 1.6 milion d’euros contre 3.25 millions d’euros en 2013. La FFT va devoir réduire la voilure : la moitié des salariés vont se retrouver sur le carreau. Les objectifs annuels de la fédération seront également revus à la baisse, même si la FFT espère toujours un retour de Free dans son giron.