Bouygues Télécom est convaincu que les OS des opérateurs sont morts et que l’avenir est la box Android

Bouygues Télécom est convaincu que les OS des opérateurs sont morts et que l’avenir est la box Android

 
Mercredi, Bouygues Télécom lançait enfin les inscriptions pour sa nouvelle Bbox Miami. Une souscription réservée dans un premier temps aux abonnés Bouygues Télécom. Cette dernière est proposée à deux tarifs différents, suivant que l’abonné se trouve sur le réseau dégroupé propre de Bouygues Télécom ou sur la zone dégroupée étendue. Dans le premier cas, qui représente environ 50% des lignes dégroupées Bouygues Télécom, la Bbox Miami est proposée à 25,99 euros/mois. Sur la zone dégroupée étendue (environ 50% des lignes dégroupées de l’opérateur), la Bbox Miami est proposée au tarif de 33,99 euros/mois. 
 
Le lancement d‘une box Android en France est une première, même si SFR avait lancé une box OTT sous Android, qui n’a cependant séduit qu’environ 100 000 abonnés à ce jour. La nouveauté a toujours un pouvoir d’attraction, et nous sommes nombreux à souhaiter pouvoir essayer cette Bbox Miami, et découvrir ce qu’elle propose. Mais une fois l’effet nouveauté passé, une box-Android sera-t-elle toujours aussi attractive ? 
 
Pour Bouygues Télécom, pas de doute, Android est l’avenir des box. C’est ce qu’a affirmé Didier Casas, secrétaire général de l’opérateur, au micro de Stéphane Soumier, sur BFM Business. Il estime que les OS développés par les opérateurs ne pourront pas rivaliser avec la puissance de frappe de Google et de la communauté de développeurs qui gravite autour.