Sebastien Soriano, candidat à la présidence de l’ARCEP, fait du mobile et de l’itinérance Free Mobile sa priorité

Sebastien Soriano, candidat à la présidence de l’ARCEP, fait du mobile et de l’itinérance Free Mobile sa priorité
 
Auditionné hier devant les deux commissions des affaires économiques du Sénat et de l’Assemblée Nationale, Sébastien Soriano a estimé qu’il y avait "encore du travail" pour "établir les conditions d’une concurrence loyale" sur le marché du mobile.
 
Pour lui, "nous sommes à la fin d’un cycle, nous sommes partis il y a 20 ans d’une situation avec très peu de concurrence, et aujourd’hui il y a quatre acteurs (mobiles) installés avec des réseaux importants. Nous devons terminer le travail, aujourd’hui il y a une certaine effervescence, des comportements qu’on pourrait regretter, on pourrait souhaiter que les choses soient un peu plus stables."
 
Deux chantiers seront donc prioritaires "si vous me faites confiance." 
 
Dans un premier temps, Sebastien Soriano souhaite enrichir les indicateurs et observatoires de l’ARCEP sur la couverture du territoire et la qualité des débits, "pour que les consommateurs soient capables de faire un choix éclairé et qu’ils puissent choisir les réseaux en connaissance de cause".
 
Son deuxième chantier prioritaire concerne directement Free Mobile : "il y a eu un avis de l’autorité de la concurrence sur la question de l’itinérance, je pense que l’Arcep doit donner suite à cet avis et établir les conditions d’une concurrence loyale sur le secteur mobile". En mars 2013 l’Autorité de la Concurrence avait suggéré la fin de l’itinérance par plaques régionales à partir de 2016. 
 
Enfin sur le dossier du transfert de la bande 700 MHz, Sebastien Soriano estime qu’à "l’impossible nul n’est tenu et nous ferons nos meilleurs efforts pour tenir le calendrier fixé, s’il y a des dérives en amont du travail de l’Arcep nous ne pourrons pas le tenir, mais nous ferons notre part".

Source : AFP