Numericable boucle le rachat de SFR et veut “passer devant Orange”

Numericable boucle le rachat de SFR et veut “passer devant Orange”

Numericable organisait hier son assemblée générale extraordinaire pour finaliser le processus d’acquisition de SFR. Le montant de la transaction atteint 13, 366 milliards d’euros desquels seront déduits 200 millions d’euros de contribution au rachat de Virgin Mobile.

 Vivendi conservera 20 % de la nouvelle entité, Altice devient l’actionnaire majoritaire du groupe avec 60 % et les 20 % restants seront laissés en flottant.
 
Dans un communiqué, Patrick Drahi président de la nouvelle entité annonce que "par le rapprochement de SFR et de Numericable, nous créons aujourd’hui le champion français du très haut débit et de la convergence fixe-mobile".
 
Quant à son nouveau directeur général, Eric Denoyer, interrogé dans le Figaro, réaffirme la volonté du groupe de "devenir le leader français du très haut débit fixe et mobile, devant Orange."
 
Il annonce ainsi que son groupe va "accélérer les investissements dans la fibre et continuer à moderniser le câble" avec un objectif de 15 millions de foyers raccordables avant 2020. Il n’y aura en revanche "pas de migration forcée des clients des services fixes de SFR vers ceux de Numericable." De la même manière sur le fixe le directeur Général de SFR Numericable annonce que son groupe n’entrera pas "dans une nouvelle guerre des prix. Certains de nos concurrents se sont dirigés vers le bas du marché, ce n’est pas notre choix."
 
Sur le mobile, Eric Denoyers annonce viser "70 % de la population couverte en 4G avant la fin de l’année prochaine". Face aux nombreuses critiques du réseau mobile SFR, il estime également que "l’amélioration de la qualité de service" du réseau mobile de SFR "est la priorité de notre stratégie"