Bridage sur itinérance Orange : Free confirmerait, mais ce serait Orange le responsable

Bridage sur itinérance Orange : Free confirmerait, mais ce serait Orange le responsable

Nous vous rapportions mardi que Bouygues attaquait Free devant le tribunal de commerce de Paris en l’accusant de « pratique commerciale trompeuse ». En cause, le bridage de certains services web lorsque les abonnés Free Mobile utilisent l’itinérance Orange.
 
Nul besoin de procès cependant pour savoir que ces bridages sont réels, plusieurs études et tests l’ont démontré. Mais ce qui n’a pu être démontré jusqu’à présent, c’est la responsabilité de Free ou d’Orange. D’un coté Free Mobile pourrait choisir de brider afin de faire baisser le coût de la redevance versée à Orange, de l’autre coté Orange pourrait brider (ou imposer à Free de le faire) pour préserver une qualité optimale à ses propres abonnés.
 
Les deux opérateurs s’étaient déjà renvoyé la balle en janvier 2013. Dans l’émission "Envoyé Spécial», Xavier Niel expliquait, dans un mail, que c’était Orange qui bridait les abonnés Free Mobile sur certaines de ses antennes. Une affirmation démentie par Orange qui indiquait alors que le contrat d’itinérance, qui est confidentiel, stipulerait qu’Orange ne peut brider Free. Pierre Louette assurait que si la data ne fonctionnait pas correctement chez Free en itinérance, c’est que le nouvel opérateur avait acheté à Orange un certain volume de communications, et s’il dépassait ce quota, il devrait alors payer davantage de redevance à Orange.
 
La polémique est donc relancée avec l’action de Bouygues. Et Free semble maintenir sa position. En effet, selon Stéphane Soumier sur Twitter, Free ne démentirait pas le bridage, « mais fait porter la responsabilité sur Orange qui cape son débit.» Free estimerait donc que la limitation du débit serait de la responsabilité d’Orange.