ARCEP : quatre candidats potentiels pour un fauteuil de président

ARCEP : quatre candidats potentiels pour un fauteuil de président

Le 3 janvier prochain, l’ARCEP, le régulateur des télécoms, devra se doter d’un nouveau président, le mandat de Jean-Ludovic Silicani s’achevant.

La secrétaire d’Etat au Numerique, Axelle Lemaire, souhaitait que cette passation de pouvoir passerait par l’audition des candidats et pas un processus de sélection. A un peu plus d’un mois de l’échéance, un seul candidat s’est officiellement déclaré : il s’agit de Jérome Coutant, ex membre du collège de l’ARCEP et responsable numérique de la Société du Grand Paris.
 
S’il est le seul a avoir fait acte de candidature, trois noms sont également régulièrement cités comme candidats potentiels : 
 
Joëlle Toledano, auteur du rapport "mission spectre 2014" sur les fréquences radios également ancienne membre du Collège de l’Arcep, elle a également été la première présidente du groupe des régulateurs postaux européens en 2010.
 
Emmanuel Gabla, membre du CSA depuis 2009 ayant également occupé plusieurs fonctions au sein de différents ministères en charge des télécoms.
 
Olivier Schrameck, l’actuel président du CSA, lequel n’exclurait toujours pas, malgré l’avis défavorable de l’ARCEP, un nouveau projet de fusion entre le gendarme de l’audiovisuel et le gendarme des télécoms.
 
Source : Le Figaro