Free Mobile poursuivra son déploiement sans racheter Bouygues Télécom

Free Mobile poursuivra son déploiement sans racheter Bouygues Télécom

Xavier Niel, fait ces jours-ci la tournée des médias. A l’origine de cette vague de communication, la pose de la première pierre de la Halle Freyssinet, bientôt rebaptisée la "halle aux mille start-up".

Dans chacune de ces interviews comme dans celle publiée dans le Parisien ce matin, Xavier Niel est systématiquement sur son activité principale, Free et Free Mobile.
 
Alors qu’il avait été très bref sur le sujet ce matin, au micro de Thomas Sotto sur Europe 1, Xavier Niel a expliqué au Parisien pourquoi, le rachat de Bouygues Télécom n’était plus d’actualité.
 
"On a essayé de racheter Bouygues Télécom en début d’année. Visiblement, ils ne sont pas vendeurs. Un des intérêts, c’était de ne pas terminer le déploiement de notre réseau. Comme Bouygues a dit non, on a passé commande pour poursuivre notre déploiement."
 
Le rachat des antennes Bouygues Télécom n’est donc plus au programme. Et si cette déclaration n’est pas à l’abri d’un revirement de situation, Free a donc pris le parti de poursuivre le déploiement de son réseau mobile seul.
 
L’objectif immédiat : "couvrir 75 % de la population française avec notre réseau de téléphonie mobile à la fin de l’année", avant que l’ARCEP ne vérifie le respect de ses obligations de couverture en janvier 2015 :
 
"Ce sera fait", assure Xavier Niel, "on est déjà à 70 %."