L’Etat ne compte pas réduire sa participation dans Orange

L’Etat ne compte pas réduire sa participation dans Orange
 
Au lendemain de l’annonce du gouvernement de céder certains de ses actifs, pour réduire son endettement mais également pouvoir réinvestir dans d’autres secteurs prioritaires, Emmanuel Macron, ministre de l’Economie et du Numérique, se veut rassurant : ni Orange, ni Renault ne sont concernés.
 
"Ce n’est pas la priorité du moment et notre volonté n’est pas de réduire à ce stade les participations dans ses deux entreprises."
 
Il y a deux semaines, la Banque Publique d’Investissement avait néanmoins annoncé céder pour 50 millions d’actions Orange soit 1,9 % sur les 13,5 % qu’il détenait. L’organisme d’Etat comptait ainsi récupérer 595 millions d’euros.
 
Les syndicats d’Orange avaient vivement réagi et dénoncé le "désengagement" et "l’irresponsabilité de l’Etat".
 
L’Etat détient à ce jour 13,5 % des parts d’Orange.
 
Source : Reuters