Les syndicats d’Orange dénoncent le “désengagement” et “l’irresponsabilité” de l’Etat

Les syndicats d’Orange dénoncent le “désengagement” et “l’irresponsabilité” de l’Etat
 
Alors qu’hier, la banque publique d’investissement, BPI France annonçait céder 1,9 % dans Orange des 13,5 % qu’il détenait soit l’équivalent de 50 millions d’actions pour une valeur de 595 millions d’euros.
 
Aujourd’hui les syndicats d’Orange réagissent et dénoncent "le désengagement" et "l’irresponsabilité" de l’Etat. 
 
Pour la CFDT, "cette cession d’actifs démontre un manque de vision stratégique à long terme de l’Etat au profit d’une opération ponctuelle et strictement financière."
 
SUD dénonce de son côté la "politique de cadeaux au Medef" et estime qu’Orange "mérite mieux que des jeux financiers."
 
De son côté, Force Ouvrière estime que "l’Etat continue de céder ses bijoux pour boucler ses fins de mois". 
 
Enfin la CFE-CGC rappelle l’Etat à ses obligations et a envoyé hier un courrier à Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, en citant la La loi n°96-660 du 26 juillet 1996, relative à la privatisation de France Telecom qui "stipule que 10 % des cessions de capital par l’Etat doivent être réservées aux personnels de l’entreprise."
 
Source : La Tribune