L’ex PDG de Wanadoo préconise “le dégroupage de Google” comme dans les télécoms

Dans une tribune publiée dans les Echos, Olivier Sichel, Ex PDG de Wanadoo et co-fondateur de l’Open Internet Project, a estimé qu’il fallait trouver un nouveau mode de régulation sur Internet pour mettre fin au monopole de Google sur la toile.

Pour lui et à l’instar du secteur des télécoms, la Commission Européenne doit explorer la voie du "dégroupage" pour mettre fin à l’hégémonie du géant américain qui selon lui "étouffe l’innovation".
 
Il prend ainsi exemple sur les télécoms dont la logique du "dégroupage" et de "l’accès à la boucle locale dans des conditions non-discriminatoires" ont permis l’arrivée de nouveaux acteurs. Il estime ainsi que le dégroupage imposé alors par la Commission Européenne "a en définitive permis des avancées décisives" dans les télécoms : "la baisse des tarifs de l’ADSL, la montée en débit, l’arrivée des box et des offres triple play…"
 
Pour lui, l’Europe pourrait imposer un système similaire au géant américain "en donnant accès dans des conditions acceptables à cette nouvelle boucle locale qu’est le moteur de recherche général."
 
Il estime ainsi que la mise en place d’un tel système serait "au bénéfice direct du consommateur" :
 
"Google défié et stimulé par la concurrence, devrait alors justifier du caractère incontournable de ces services par la qualité et non plus par le monopole et la manipulation de son algorithme."