Rachat de Bouygues Télécom : Free « pas prêt à payer un prix d’Américain »

Rachat de Bouygues Télécom : Free « pas prêt à payer un prix d’Américain »
Orange avait annoncé mercredi dernier renoncer à racheter Bouygues Télécom, justifiant qu’il avait « exploré les possibilités de participer à une opération de consolidation du marché français des télécoms, et que les conditions ne sont pas réunies aujourd’hui pour y donner suite."
 
Pourtant, ce week end, Stéphane Richard expliquait qu’il était prêt à ré-ouvrir le dossier Bouygues Télécom, si un autre acteur prenait l’initiative de ce rachat. Un appel du pied à peine masqué à Free, afin que ce dernier prenne les rennes de ce dossier.
 
Mais il semble bien que Free ne soit pas prêt à racheter Bouygues Télécom à n’importe quel prix. Un dirigeant de Free a en effet confié à La Tribune  qu’il n’était « pas prêt à payer un prix d’Américain », soit 5 milliards d’euros. Or Martin Bouygues en attend bien plus puisqu’il valorise la filiale télécom de son groupe à 8 voire 9 milliards d’euros. Dans de telles conditions, il est donc peu probable que les deux groupes puissent s’entendre pour le moment.