Après avoir séduit Free, un équipementier breton veut appâter les “gros opérateurs”

Après avoir séduit Free, un équipementier breton veut appâter les “gros opérateurs”

La société Ekinops est entrain de décoller sur le marché des télécommunication. Spécialisée dans les solutions de transport par fibre optique de données à très haut débit de la 10 G aux perspectives de la 100 G, son potentiel de croissance est estimé à 33% par an d’ici 2018. En 2013 le chiffre d’affaire de l’entreprise a grimpé de 79 %.

Pour le moment, la société a le vent en poupe ayant conclu des contrats avec des opérateurs comme Datagroup, opérateur ukrainien, Hibernia aux Etats-Unis ou encore l’opérateur français Free, qui lui a fait confiance.
 
Désormais Ekinops veut rentrer dans la cours des grands équipementier. Pour le PDG d’Ekinops, Didier Bredy "les gros opérateurs préfèrent travailler avec les très grands opérateurs pour leurs réseaux longue distance, mais sont plus enclins à collaborer avec des acteurs plus petits et plus innovants pour les réseaux métropolitains de plus courte distance."
 
Autre argument, le prix : "du fait de notre technologie logicielle, le prix de revient de nos équipements est inférieur à celui de la concurrence."
 
Si en 2014, Didier Bredy prévient que son entreprise sera déficitaire en raison d’investissements, en 2015, Ekinops espère avoir parachever son lancement et redevenir bénéficiaire.
 
Source : Investir : le Journal des Finances