Déploiement FTTH : “il est urgent de revoir le Plan France Très Haut Débit” selon deux élus UMP

Déploiement FTTH : “il est urgent de revoir le Plan France Très Haut Débit” selon deux élus UMP
 
Dans un communiqué commun, le Délégué Général adjoint de l’UMP et président du Conseil Général de Vendée, Bruno Retailleau et Laure de la Raudière, Secrétaire Nationale de l’UMP en charge du Numérique estiment qu’il est urgent de revoir le Plan France Très Haut Débit.
 
Pour eux la fusion entre SFR et Numericable,"ne fait pas que bousculer le marché des télécommunications, il rend caduque le plan France THD du gouvernement."
 
Si Numericable annonce 15 millions de foyers couverts en 2020 par le très haut débit câblé, lors de leur audition devant le sénat en début de semaine, "Orange et Free ont confirmé sans hésitation qu’ils prioriseraient le déploiement du très haut débit fixe dans les zones déjà câblées pour des raisons concurrentielles."
 
Pour les deux représentants de l’UMP sur les questions numériques, cette situation "est absurde par ce que cela aboutit à une allocation de ressources qui n’est pas optimale."
 
Ils estiment également "que la fracture numérique va s’élargir encore, puisque les opérateurs abandonneront ou différeront leurs investissements dans les zones dites AMI qui ne sont pas câblées. Or, ces dernières représentent plus de 70 % du total des zones AMI."
 
Pour eux, "les conséquences pour les français, pour tous les acteurs du numérique et pour les collectivités territoriales qui se sont largement engagées pour la réduction de la fracture numérique, sont majeures."
 
Ils appellent ainsi le gouvernement à "rapidement" réévaluer la situation.
 
La semaine passée, SFR et Numericable étaient également entendus par la commission des affaires économiques du sénat.