Numéricable lance un emprunt obligataire de 6 milliards d’euros pour financer le rachat de SFR

Numéricable lance un emprunt obligataire de 6 milliards d’euros pour financer le rachat de SFR
 
Numericable annonce ce lundi qu’il lance l’émission d’un emprunt obligataire senior d’un montant nominal maximal total de 6, 040 milliards d’euros destiné à financer une partie du prix d’acquisition de SFR.
 
Numericable présente les termes de l’acquisition de SFR
 
Lors de cette annonce, Numéricable a apporté quelques détails sur le rachat de SFR. Le câblo-opérateur a rappelé qu’il a remis une offre à Vivendi proposant l’acquisition de 100% du capital de SFR (à l’exception de 10 actions SFR détenues par un actionnaire minoritaire) ainsi que l’intégralité des actions d’une autre filiale de Vivendi, SIG 50 dont les termes ont été acceptés par le conseil de surveillance de Vivendi le 5 avril 2014. 
 
Le même jour, Vivendi a consenti une période d’exclusivité jusqu’au 28 février 2015, afin de permettre l’information et la consultation des instances représentatives du personnel des parties à l’opération, la réalisation des conditions suspensives stipulées dans la documentation d’acquisition et, d’une manière générale, la finalisation et la réalisation de l’Acquisition au plus tard le 30 Avril 2015. Cette période d’exclusivité prendra fin de manière anticipée dans certaines circonstances, notamment si la Société ne remet pas une offre ferme à Vivendi à la plus tardive des deux dates suivantes le 31 juillet 2014, ou cinq jours suivant la fin des procédures d’information et de consultation des instances représentatives du personnel. 
 
Si l’Offre devenait caduque dans de telles circonstances, Vivendi aurait droit à une indemnisation de la part de la Société et d’Altice. L’Offre prévoit également que, jusqu’à la fin de la période d’exclusivité, la Société et Altice S.A. ne lanceront et ne concluront aucune opération qui pourrait impacter leur capacité à réaliser l’Acquisition. Si le Protocole d’Accord ou le Contrat d’Acquisition ne sont pas conclus au 30 septembre 2014 pour des raisons indépendantes de Vivendi ou de SFR, Vivendi pourra procéder à la scission ou à l’introduction en bourse de SFR, auquel cas Altice S.A. et la Société auraient droit, à première demande d’Altice S.A. ou de la Société, à une indemnisation de la part de Vivendi couvrant tous les coûts encourus par Altice S.A. et la Société du fait de la résiliation anticipée de la lettre d’engagement des banques, dont une copie a été remise à Vivendi (en ce compris, tous les intérêts, coûts, commissions, pénalités, indemnités et autres frais qui y sont liés), ainsi que tous les coûts relatifs au financement de l’Acquisition.