10 suicides chez Orange en trois mois : la sonnette d’alarme est tirée

10 suicides chez Orange en trois mois : la sonnette d’alarme est tirée
L’Observatoire du stress et des mobilités forcées y voit un motif de "grave alerte". L’organisme relève pas moins de 10 suicides de salariés d’Orange en moins de trois mois soit,"presque autant qu’au cours de toute l’année 2013. Selon l’organisme, "on retrouve dans l’entreprise d’aujourd’hui les facteurs structurels de la crise 2007-2009, dont l’une des manifestations, la plus grave, est la remontée rapide des suicides".
 
Orange connait-il une nouvelle crise interne ? Ces dix drames ne sont pas sans rappeler la crise qu’a connu Orange il y a quelques années :
 
Entre février 2008 et novembre 2009, une trentaine d’employés d’Orange s’étaient donnés la mort. Les syndicats avaient alors tirés la sonnette d’alarme pour évoquer la pression subie par les salariés. En mars 2010, Orange s’était même retrouvée devant les juges pour "homicide involontaire par imprudence". Cette affaire avait également conduit Didier Lombard, alors PDG du groupe, à anticiper son départ et être mis en cause.
 
C’est suite à ce climat social délétère que l’Observatoire du stress et des mobilités forcées avait été crée, par les syndicats du groupe, pour recenser les drames liés au travail, en majorité les suicides.
 
Sur l’ensemble 2013, 11 suicides avaient été observés au sein du groupe. L’observatoire avait alors évoqué "une accélération tout à fait étonnante"
 
Contactée par l’AFP, la direction d’Orange a déclaré que "ces situations nous rappellent à la vigilance et au devoir d’interrogé sans relâche l’efficacité des nombreux dispositifs de prévention mis en place."
 
Le médiateur du groupe rencontrera vendredi les représentants du personnel au Comité d’hygiène, de sécurité, et des conditions de travail "pour échanger avec eux sur les dispositifs de prévention des conduites à risques"et "le cas échéant de renforcer ou compléter ces dispositifs".