Retour à trois opérateurs : les associations de consommateurs craignent une hausse des prix

Retour à trois opérateurs : les associations de consommateurs craignent une hausse des prix

Malgré les promesses et engagements de Maxime Lombardini Directeur Général d’Iliad et les estimations du PDG d’Orange concernant un possible retour à trois opérateurs, l’association Consommation Logement et Cadre de Vie tire la sonnette d’alarme.

Pour François Carlier délégué général de l’association de consommateurs au micro de France Info, le possible rachat de SFR par Bouygues et le retour à un marché à trois peut s’avérer très dangereux pour le portefeuille des consommateurs.

"Il faut se souvenir que la téléphonie mobile ca a longtemps été trois opérateurs qu’il y a eu une condamnation pour entente en 2005 et que les prix étaient vraiment trop élevés." Pour lui, c’est l’entrée de Free Mobile et le passage à 4 opérateurs qui a permis de retourner à des prix raisonnables.

Il craint néanmoins qu’un retour à trois opérateurs, même avec Free Mobile, conduise de nouveau à une hausse des prix.

"Il y a un risque qu’une entente entre opérateurs se reconstruisent à moyen et long terme et qu’ensuite à la faveur d’une nouvelle technologie, comme la 5G, on aille vers des tarifs prohibitifs."

Pour lui, le Ministre du Redressement Productif ne comprend rien :

"Les télécoms ne sont pas la sidérurgie. Vouloir reconcentrer un secteur comme les télécoms, pour lui redonner du souffle au détriment du consommateur, nous paraît être une mauvaise politique."

Du côté de l’UFC Que Choisir, même son de cloche sur Europe 1  : évoquant l’exemple Autrichien qui a conduit à une hausse des prix de 10 à 15 % il estime que "passer de quatre à trois opérateurs est quelque chose qui peut nous inquiéter si des garanties ne sont pas mises en oeuvre."