Benoit Hamon n’oublie pas qu’avant Free, “les opérateurs étaient des machines à cash”

Benoit Hamon n’oublie pas qu’avant Free, “les opérateurs étaient des machines à cash”

Alors que les associations de consommateurs s’inquiètent d’une possible remontée des prix, Benoit Hamon, Ministre délégué à l’Economie Sociale et Solidaire souhaite que "les conditions de rachat de SFR assurent la pérennité de l’emploi et favorisent l’investissement tout en continuant d’animer le marché de manière à garantir aux consommateurs des tarifs attractifs et des services toujours plus innovants."

Pour le ministre, la méfiance des associations de consommateurs est légitime. Il ne souhaite pas non plus retrouver la situation qui avait conduit les trois opérateurs à être condamnés en 2005 pour entente illicite :

"Je n’oublie pas qu’avant l’arrivée d’un quatrième opérateur de téléphonie mobile, SFR et Bouygues Télécom étaient de véritables machines à cash pour leurs maisons-mères."

Source : Europe 1