Le smartphone qui s’autodétruit par Boeing

Ses messages et toutes les données qui sont incluses dans ce terminal "s’autodétruiront dans 5 secondes". Cette séquence tirée de "Mission Impossible" pourrait bientôt être la réalité.

Plus loin qu’un simlockage devenu presque inefficace pour lutter contre le vol de Smartphone, le sénat et la justice américaine avait demandé l’an dernier d’étudier la possibilité de mettre en place un bouton capable de "tuer" et rendre inutilisable un smartphone. Ayant convoqué Samsung, Apple et Google pour étudier cette piste, c’est finalement Boeing qui est le premier à se saisir du sujet après 36 mois de recherches.

Le groupe, qui assure déjà la sécurité des communications du gouvernement américain, vient de dévoiler le Boeing Black, un smartphone sous Android capable de déclencher "une fonction qui effacerait l’ensemble des données et le logiciel contenu à l’intérieur de l’appareil et le rendrait inopérant." Il serait également impossible d’en changer la moindre pièce du téléphone sans déclencher cette fonctionnalité.

Ce dernier disposerait également d’un moyen pour crypter toutes ses données et d’un système de sécurisation au démarrage du terminal. Il sera également équipé de deux cartes Sim lui permettant un usage professionnel et personnel.

Si pour le moment, ce terminal ne sera pas accessible au grand public, il sera vendu d’abord aux agences gouvernementales et aux entreprises travaillant avec ces agences. Néanmoins cette technologie pourrait a termes équiper l’ensemble des terminaux et remplacer le simlockage.

Une aubaine pour certains gouvernements et certaines entreprises de plus en plus inquiète du piratage massif de certaines données sensibles.

Les ministres Français privés de smartphone depuis septembre 2013, ou Angela Merkel, chancelière allemande mise sous écoute par la NSA, pourraient trouver la solution avec ce nouveau type de terminal.

Source : Degroupnews