Les ministres privés de Smartphones

Les ministres privés de Smartphones

Après les différentes affaires de sécurité des données et d’espionnage des Smartphones, le premier ministre, Jean-Marc Ayrault a demandé aux ministres et aux cabinets de ne plus utiliser les Smartphones non agréés par l’ANSSI, y compris pour l’échange d’information non classifiée.

 Dans une note du 19 août dernier que l’Express s’est procuré, le 1er ministre a rappelé que toutes les informations classées secret-défense ne devaient être transmises que via Teorem, le téléphone crypté développé par Thalès ou par l’intranet sécurisé ISIS. Le Smartphone indisponible au grand public est, d’après Patrick Pailloux numéro 1 de l’ANSSI, "pas au même prix que celui que vous avez à la maison et est évidemment d’un degré de convivialité moindre."  Les temps d’acheminement des communications peuvent notamment prendre jusqu’à 30 secondes.

 Sur les "lignes non sécurisées" pour le transfert de données dites "sensibles", les ministres et leurs conseillers doivent utiliser un chiffrage de leurs données. L’usage d’équipement informatique personnel "est à proscrire" et les cabinets ministériels se voient rappeler les règles de base de l’anti-piratage à savoir " ne jamais laisser sans surveillance des documents sensibles, des ordinateurs, des téléphones portables", changer régulièrement leurs mots de passe, ne plus envoyer des dossiers sur leur Yahoo ou Gmail personnel…

 

 

Source : L’Express