Le retour de Numericable sur le dossier SFR

Selon Bloomberg, Vivendi serait entrain d’envisager une autre option que la scission pure et simple avec SFR via une introduction en bourse. D’après des sources proches du dossier, Vivendi, maison-mère de SFR, envisageraient également une cession de l’opérateur à Numericable et Altice.
 
Alors que Numericable avait fait un appel du pied à SFR début 2013, le dossier serait sur le point de revenir sur la table. Jusqu’à présent, l’entrée en bourse de Numericable fin 2013, et l’entrée en bourse en ce moment de la maison-mère Altice, ont permis et permettront encore de lever des fonds, dont l’objectif est la consolidation du groupe dans le secteur des télécoms.
 
Aussi bien du côté d’Altice, via Dexter Goei, chef de la direction, que de Patrick Drahi fondateur et actionnaire majoritaire d’Altice ou du côté de Thierry Lemaitre, chef de la direction financière de Numericable, on estime que l’avenir du groupe passe par une consolidation des positions dans les télécoms notamment en France, au Portugal et en Belgique. Certains d’entre eux ne cachent pas leur intérêt pour l’opérateur Français sur le point de se séparer de Vivendi.
 
Du côté de Vivendi, le projet de séparation et d’entrée en bourse de l’opérateur au Carré Rouge est sur le feu, la maison-mère souhaitant se recentrer sur les médias et de la musique. Néanmoins, Vivendi estimait il y a peu que SFR serait capable de se "débrouiller seul". Reste à savoir si une offre couplée de Numericable et d’Altice comme le sous-entend Bloomberg pourrait faire changer intéresser les dirigeants de Vivendi. Selon le cabinet Whittaker de Liberum, SFR serait évalué à 12 milliards d’euros.
 
Les représentants de Vivendi, Numéricable et Altice ont refusé de commenter une possible entrée en négociation entre les deux groupes de télécommunication.