Bouygues VS Niel : les sujets qui fâchent Martin Bouygues et le poussent à réagir

Bouygues VS Niel : les sujets qui fâchent Martin Bouygues et le poussent à réagir
Dans une interview publiée ce matin dans le Figaro (version papier), le PDG du Groupe Bouygues a annoncé vouloir s’attaquer aux marges de Free dans le fixe, mais au delà de la guerre commerciale c’est une véritable guerre entre les deux hommes.
 
Depuis plusieurs années, Xavier Niel est l’ennemi juré de Martin Bouygues et la guerre des mots ne semble pas prête de s’arrêter. Les dernières déclarations de Xavier Niel semblent même avoir ravivé les foudres de son homologue qui n’a pas digéré d’être qualifié "d’héritier" et "d’utiliser le JT de TF1" :
A ces attaques, Martin Bouygues rétorque qu’avec 24,9 % du capital, ce sont les salariés leur premier actionnaire : "Xavier Niel tient 55% du capital d’Iliad, est-il prêt à partager, lui aussi sa richesse avec ses salariés ?"
 
Au cours de l’interview, les accusations et dénonciations vont bon train, a plusieurs reprises, le PDG du Groupe Bouygues évoque des propos de Xavier Niel "diffamant" ou "dénigrant". Sur ces sujets-là, les deux hommes ne se gêne pas pour tout envoyer devant la justice. Taclé sur les liens entre l’opérateur et la chaîne TF1, Martin Bouygues riposte une nouvelle fois : "en 26 ans jamais le CSA ne m’a fait de reproche" avant de le renvoyer vers les différents procès et les différentes déclarations de Xavier Niel sur la presse. Martin Bouygues estime ainsi qu’en la matière, le fondateur de Free "n’a aucune leçon de liberté de la presse à donner à qui que ce soit."
 
Martin Bouygues annonce donc vouloir mettre un coup d’arrêt aux ambitions de Xavier Niel et annonce qu’il s’attaquera en 2014 aux marges de Free sur le fixe sans donner plus de détails sur l’offre, pour calmer le trublion des télécoms : "Avec la fin de l’itinérance annoncée de Free chez Orange et donc l’obligation pour Free d’avoir un réseau complet, mais aussi avec notre offensive dans l’internet fixe, les conditions d’une concurrence normale vont se rétablir." Il ne donne pas plus de détails concernant cette offre qui calmera les ardeurs de Free évoquant seulement "une rupture" […] avec des technologies et des services innovants". Affaire à suivre en 2014…