Free Mobile : une antenne hors délais, le chantier est suspendu

Free Mobile : une antenne hors délais, le chantier est suspendu
Ils viennent de remporter une bataille même s’ils savent qu’ils finiront par perdre la guerre. L’association LBC, s’est mise en tête d’empêcher l’installation d’une antenne Free dans le secteur de La Gardette à Lormont (33). Free s’est fait piéger au jeu du contre-la-montre.
 
Alors qu’il a obtenu le droit de construire une antenne le 16 juillet 2011 et donc une décision tacite de non-opposition à déclaration préalable d’urbanisme, Free avait un délai de 2 ans pour y installer son bien, à l’arrière d’une entreprise qui lui a loué une parcelle.
 
L’association LBC, impuissante, mais farouchement opposée à l’installation de cette antenne va alors compter les jours et surveiller l’avancée des travaux sur le site. Free ne semble pas pressé et le 16 juillet 2013, Alain Marquian vice-président de l’association passe à l’offensive : "munis du constat d’huissier, nous sommes allés voir la mairie et demandé l’application du règlement." Le permis de construire était devenu caduc. 
 
"L’entreprise a tenté de justifier d’un début de chantier, mais cela n’était pas suffisant au 16 juillet 2013". Free s’est alors activé, mais le 27 septembre "l’arrêté interruptif a été pris" signale-t-on à la mairie.
 
Pour Alain Marquian, c’est une victoire : "nous sommes contents d’avoir montré notre vigilance, mais aussi surtout notre opposition à ce projet. Nous savons que nous ne pourrons pas empêcher la pose de cette antenne, mais cela retarde l’échéance."
 
Free va donc, à son tour, devoir prendre son mal en patience. Plusieurs options s’offrent à l’opérateur : contester l’arrêté de la mairie devant le tribunal administratif, prendre acte de la décision et faire une nouvelle déclaration d’urbanisme ou trouver un autre site. Sur Lormont-Bassens, les habitants viennent de remporter leur deuxième victoire après avoir fait déménager l’antenne d’Orange 2 ans auparavant.
 
Merci à Pchelatruite
 
Source : Sud Ouest