Dailymotion : Orange retourne sa veste…

Après avoir crié au scandale après l’échec des négociations avec Yahoo, puis avoir fait le tour de la Silicon Valley en quête d’un investisseur américain, Orange propriétaire de Dailymotion a affirmé que le « le processus est aujourd’hui fermé. » La plateforme avait suscité l’intérêt de Free, Vivendi, Lagardère et CCM Benchmark

Virage à 180 ° pour l’opérateur qui, au lieu de céder une partie de ses parts, va investir 30 millions d’euros dans le site de vidéos pour tripler son chiffre d’affaire d’ici 2016. Stéphane Richard change donc sa stratégie pour « mettre en œuvre un plan de développement de l’entreprise (NDLR Dailymotion) à l’intérieur d’Orange. Nous allons recruter 60 personnes, soit un tiers des effectifs, principalement en France, et ouvrir des bureaux en Espagne, au Japon, au Canada et au Brésil. Parallèlement, Dailymotion, qui réalise déjà 85 % de son chiffre d’affaires à l’international doit mettre en plus l’accent sur des pays tels que l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. »

La plateforme sera également mise en avant dans tous les pays où s’implante l’opérateur, le Sénégal et la Roumanie en tête de liste. Une application Dailymotion de télévision payante sera intégrée aux écrans d’accueils des terminaux vendus par Orange.

Si le PDG d’Orange ne cherche pas à changer le modèle de l’entreprise jugé «sain et dégageant un excédent d’exploitation brut positif», l’objectif est clair : passer la vitesse supérieure dans la concurrence de la plateforme avec Youtube : « nous sommes ouverts à un schéma dans lequel Dailymotion s’intégrerait dans un projet de pôle internet français. » Avec 10 fois moins d’audience et 1/30ème de son chiffre d’affaire, la 12ème plateforme mondiale, Dailymotion aura fort à faire pour relever en 3 ans, le défi qui attend l’opérateur.
 

Source : Les Echos