Les télécoms, le tiroir-caisse de l’Etat ? La FFT craint de nouvelles taxes…

Les télécoms, le tiroir-caisse de l’Etat ? La FFT craint de nouvelles taxes…

Au micro du Figaro : le buzz média, Pierre Louette, président de la Fédération Française des Télécoms revient sur le rapport Lescure et les taxes soumises aux opérateurs télécoms :

"Nous on est pas pour les taxes, on paie 20 % de taxes spécifiques juste parce qu’on est des télécoms. On trouve ca fortement exagéré. Nous en sommes à 3 % de notre chiffre d’affaires. Nous avons l’impression que nous sommes appelés à financer, y compris des choses finalement assez loin de notre secteur d’activité. "

Si l’état a exclu d’envisager la taxe sur les Smartphones préconisée par le rapport Lescure, si le CSA se refuse d’être le gendarme de la lutte anti-piratage, le président de la FFT refuse que le financement de la culture aboutisse à de nouvelles taxes pour les FAI :

"Les opérateurs sont devenus les champions de l’offre légale. S’il n’y a pas d’opérateurs de télécoms l’offre légale est fortement amoindrie"

Autre sujet à forte rentrée d’argent pour le gouvernement, les achats de fréquence, notamment la bande des 700 Mhz qui pourrait prochainement être vendue aux enchères par lot par le gouvernement. L’Etat entend récupérer 2,5 à 3 milliards d’euros pour la réattribution de ces fréquences. Si Pierre Louette est favorable à l’attribution de nouvelles fréquences il en conteste les objectifs pécuniers de l’Etat :

"On ne peut pas être contre l’attribution de ces nouvelles Fréquences. Ce qu’on souligne, c’est que ca serait pas mal que tout ca soit un peu plus prévisible, soit un peu plus programmé. Là on a le sentiment qu’il y a un accélération de l’histoire par ce qu’il y a des besoins de financements "

Un marchandage sans calendrier, qui force les opérateurs à renchérir sur ces fréquences, pour le président de la FFT ce "manque de prévisibilité" est un moyen de faire flamber les prix de vente des bandes de fréquences à acquérir.

Source : Le Figaro