Les premiers tests 4G affichent des débits inférieurs à ceux annoncés par les opérateurs

Les premiers tests 4G affichent des débits inférieurs à ceux annoncés par les opérateurs

Le cabinet Directique pour le compte du magazine Capital (version papier) s’est amusé à mesurer les performances des deux réseaux 4G de SFR et Orange avec un Samsung Galaxy S3. Si les opérateurs annonce jusque là des débits théoriques avoisinant les 100 Mbits et des maximums jusqu’à 150 Mbits, la réalité des tests réalisés par le magazine revoit les chiffres à la baisse.

Si une nette amélioration est constatée, par rapport à la 3G proposée en moyenne sur l’ensemble du territoire ( 2.1 Mbits pour Orange et 1.2Mbits pour SFR), la 4G est loin de proposer les 100 Mbits annoncés par les vendeurs et tourne sur Paris à 44.7 Mbits et 38,6 Mbits à Lyon pour l’opérateur Orange. Quant à SFR, les tests de Capital affichent une moyenne de 41,5 Mbits à Paris et 51,1 Mbits à Lyon.

Si la 4G est pour l’instant loin des promesses des opérateurs, le gain en débit est quand même net. Pour télécharger un album complet de musique(120 Mo), il faut une vingtaine de seconde en 4G pour le télécharger chez Orange ou SFR, quand il fallait compter entre 7 et 15 minutes pour l’obtenir en 3G. Alors qu’il fallait près de 4 heures au réseau 3G d’Orange et 7 heures pour SFR pour télécharger un films de 3,6 Go, en 4G les abonnés 4G chez ces deux opérateurs peuvent l’avoir en seulement 12 minutes.

Mais pour profiter de ces débits même amoindris il faut néanmoins résider et souscrire le forfait 4G dans l’une des agglomérations couverte par l’opérateur SFR ou Orange. Ces débits pourraient également augmenter à mesure des déploiements des différentes antennes.

Aucune données n’a été relevé concernant l’opérateur Bouygues Télécom dont le lancement commercial débute à peine, ni pour Free qui ne propose pas pour le moment de forfait 4G.

Source : Capital (Version Papier)