La Bande des 700 MHz au coeur des débats entre CSA et chaînes TV

Alors que le CSA annonce vouloir disposer d’un "plus large pouvoir de gestion des fréquences" qu’il a à gérer, les chaînes de télévision montent au front pour défendre la bandes des 700 MHz qui leur est attribué.

Il y a quelques mois, l’ARCEP annonçait vouloir reconvertir la bande Hertzienne des 700 MHz utilisée par les chaînes TNT afin de les remettre à disposition de des opérateurs en vue d’une utilisation 4G. Une décision confirmée par l’Elysée il y a quelques semaines. Matignon s’est alors saisit du dossier afin de définir le calendrier et les modalités de réattribution de la bande de Fréquence.

Une première réunion avait lieu hier avec l’objectif de donner des réponses claires "pour l’automne". Une situation complexe sollicitant beaucoup d’interlocuteur avec des avis différents.

Pour Olivier Schrameck, président du CSA " c’est à la fois une question de calendrier et de normes. Si les fréquences hertziennes devaient être privées de la bande 700, elles ne pourraient l’être qu’en respectant un délai relativement et des normes nouvelles"

La bande de Fréquences 700 MHz pourrait être mise en enchères auprès des opérateurs vers 2016.

En attendant cette décision a vivement fait réagir les chaînes de télévision. NRJ12, BFM Tv, Numéro 23, RMC Découverte et Chérie 25 ont réalisé un communiqué de presse commun dans lequel elles estiment que "le modèle de la télévision française était menacé" par ce projet qui pointait "un risque de dépérissement de la plateforme gratuite de la TNT".

Ces chaînes ont donc annoncé qu’elles seraient "tout particulièrement vigilantes, à chaque étape du processus amorcé par les pouvoirs publics, pour s’assurer que les règles de concertation soient respectées, et que ces principes ne soient pas sacrifiés à des intérêts financiers immédiats."

Les 5 chaînes exigent en contrepartie le passage en haute-définition pour toutes les chaînes gratuites. Olivier Schrameck, président du CSA a répondu aux chaînes en estimant que "l’évolution vers la HD est tout à fait souhaitable et on doit s’en donner les moyens".

Source : Les Echos