4G : Après les 1800 MHz, l’ ARCEP réfléchit à la reconversion des 700 MHz

4G : Après les 1800 MHz, l’ ARCEP réfléchit à la reconversion des 700 MHz

Après les 2.6 GHz, 800 MHz et récemment les 1800 MHz, l’ ARCEP réfléchirait à la reconversion de la bande des 700 MHz pour l’heure utilisée par les chaînes de la TNT.

C’est dans un avis publié ce jour par l’ ARCEP dans le journal officiel et consultable sur légifrance que l’ ARCEP énonce un avis favorable à la reconversion de la bande 700 MHz en vue d’une utilisation 4G.

Déjà évoqué par l’ Union Internationale des Télécommunication lors de la Conférence Mondiale des Radiocommunications en février 2012, le régulateur français souhaite attirer l’attention du premier ministre :

"Sa déclinaison aux niveaux européen et national représente une question importante de politique publique, aux enjeux économiques, culturels et sociétaux de premier plan.L’accès au spectre constitue en effet un enjeu majeur pour satisfaire les futurs besoins des services mobiles à très haut débit. L’augmentation croissante des usages mobiles appelle en effet dès à présent à l’identification de nouvelles bandes de fréquences, afin de faire correspondre dans le futur les volumes de trafic mobiles attendus avec les quantités de fréquences adéquates.

En mars 2012, Parlement et Conseil Européen avait déjà fixé un objectif de libération d’au moins 1200 MHz de fréquences d’ici à 2015. La bande des 700 MHz serait même mondialement plébiscitée et pourrait être mondialement utilisée au prochain CMR en 2015.

Quand aux propriétés de cette bande 700 MHz, elle "possède des caractéristiques physiques leur conférant une grande qualité de propagation. Ces fréquences constituent ainsi une ressource particulièrement adaptée à la couverture des zones rurales, ainsi qu’à l’intérieur des bâtiments."

Seul problème en France, cette bande est actuellement utilisée pour la diffusion des chaînes de TNT. Jean Ludovic Silicani, président de l’ARCEP en appelle donc à une grande réflexion "menée dans une perspective de long terme" qui concerne les spectre de fréquence attribué à la téléphonie mobile, mais aussi "sur la nécessité et l’opportunité de modifications de l’offre actuelle de chaînes de la TNT." 

Si l’ARCEP se dit prête à apporter son expertise, Jean Ludovic Silicani demande une décision du Premier Ministre "avant l’année 2015".

 

Source : PC Inpact