Emploi, investissements, etc : découvrez les détails de l’étude de l’ARCEP sur l’impact de l’arrivée de Free Mobile

Emploi, investissements, etc : découvrez les détails de l’étude de l’ARCEP sur l’impact de l’arrivée de Free Mobile

 
Nous vous rapportions ce matin que l’ARCEP avait réalisé une étude sur l’impact de l’arrivée de Free Mobile sur le marché qui montre que l’investissement et l’emploi n’ont pas été grèvés. L’Autorité vient de publier les résultats sur son site internet, et nous vous proposons de les découvrir en détail :
 
Un niveau record pour l’investissement dans le secteur télécoms en 2012 : 
 
 
Le montant des investissements des opérateurs devrait dépasser 9 milliards d’euros en 2012, après 8,2 milliards en 2011. 
Les opérateurs ont dépensé 2,6 milliards d’euros pour l’attribution des fréquences 4G dans la bande 800Mhz. 
 
L’emploi est demeuré stable en 2012 malgré la conjoncture économique peu favorable : 
 
 
En baisse constante depuis 1998 et jusqu’en 2009, le nombre d’emplois des opérateurs déclarés est reparti à la hausse en 2010 et 2011. En 2012, il devrait être stable. 
 
Bilan 2012 selon les publications financières des opérateurs
 
Au total, le CA, hors effet des terminaisons d’appel, est resté stable en valeur, l’augmentation en volume étant compensée par la baisse des prix. Cette baisse, d’environ 10 % selon l’INSEE, recouvre une stabilité des prix des services fixes et une baisse importante de ceux des services mobiles.
 
 
 
Plusieurs opérateurs historiques européens font apparaître une baisse des revenus domestiques (par rapport à 2011) :
  • France Télécom -4,9%
  • Deutsche Telekom -2,1%
  • Telefonica -13,2%
  • Telecom Italia -5,8%
 
Contrairement aux opérateurs français, certains opérateurs historiques européens ont connu une baisse de leurs investissements domestiques (hors acquisitions de fréquences) :
  • France Télécom + 3,5%
  • Deutsche Telekom -2,5%
  • Telefonica -18,3%
  • Telecom Italia +3,7%