Free Mobile : L’ANFR publie l’observatoire des déploiements 2G/3G/4G au 1er avril

Free Mobile : L’ANFR publie l’observatoire des déploiements 2G/3G/4G au 1er avril
L’Agence Nationale des Fréquences a publié son observatoire des déclarations des stations 2G, 3G et 4G. Il en ressort qu’au 1er avril 2013, 37 216 sites sont équipés pour la 3G et 1 443 pour la 4G (en bande 2,6 GHz). Ce dernier chiffre ressort en hausse de 30 % sur un mois. 344 nouveaux sites 4G (en bande 2,6 GHz) ont reçu un accord de l’Agence au cours du mois écoulé (contre 145 sites 4G le mois dernier).
 
Free Mobile dispose au 1 avril 2013, de 2397 sites ayant reçu un accord de l’ANFR (contre 2348 le mois dernier). 1982 sites 3G sont en service (contre 1930 le mois dernier). Niveau 4G, toujours 14 sites 4G en service pour Free Mobile qui se place devant SFR (8 sites 4G). Orange prend la tête du classement avec 15 sites 4G. Bouygues Telecom, 0 (en service).
 
Toutefois, Bouygues Télécom dispose de 528 sites 4G ayant reçu un accord de l’ANFR. SFR 456, Orange 562 et Free Mobile 14 sites 4G.
 
Observatoire du déploiement 3G (entre UMTS 900 MHz et UMTS 2 100 MHz) :
 
 
Observatoire du déploiement 4G (entre les bandes 800 MHz, 1 800 MHz refarming et 2 600 MHz) :
 
 
Observatoire du déploiement 2G (entre GSM 900 MHz et GSM 1 800 MHz) :
 
Pour la première fois, l’Agence publie également les chiffres de déploiement des réseaux 2G. 38 589 sites sont équipés pour la 2G au 1er avril 2013.
 
Free Mobile devrait récupérer 5 MHz hors zone très dense et 2,8 MHz en zone très dense sur la bande de fréquences 1800 MHz et devrait les utiliser pour faire de la 2G (contrairement à Bouygues Telecom qui utilisera cette bande pour faire de la 4G). Si les smartphones se développent à grande vitesse, de nombreux mobiles dépendent encore du réseau de deuxième génération.
 
 
L’Observatoire indique le nombre d’antennes-relais qui ont reçu un accord de l’ANFR ainsi que le nombre d’antennes que les opérateurs ont déclarées en service auprès de l’Agence (après avoir obtenu un accord de l’ANFR, un opérateur doit mettre son installation en service sous 18 mois s’il ne veut pas perdre le bénéfice de cet accord).