Réseau Free : Eric Besson se défend d’avoir demandé une étude parallèle à celle de l’ARCEP

Réseau Free : Eric Besson se défend d’avoir demandé une étude parallèle à celle de l’ARCEP

 
Nous vous rapportions hier les informations de La Tribune qui révélait qu’Eric Besson avait demandé à l’Agence nationale des fréquences (ANFR) une mission de mesures du réseau de Free Mobile. Le journal indiquait alors que cette étude sur le réseau de Free Mobile se ferait en parallèle de celle qu’il avait déjà demandée à l’ARCEP
 
Ce matin, le ministre en charge de l’Economie Numérique s’est défendu, sur Twitter, d’avoir demandé deux études différentes. A la question « La Tribune ferait erreur en disant que c’est en parallèle de l’enquête de l’ARCEP ? Cela fait partie de celle-ci, exact ? » Eric Besson a répondu « exactement. L’Arcep me demande l’appui de l’Anfr et j’ai accepté. »
 
On peut effectivement constater, dans le communiqué de presse publié par l’ARCEP le 27 janvier, que cette dernière a « souhaité faire part au ministre chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique que, de façon générale et dans le cadre du renforcement de la coopération qu’il a souhaité récemment entre l’ARCEP et l’ANFR, établissement public placé sous sa tutelle, l’Autorité juge souhaitable que les moyens techniques de l’ANFR puissent être utilisés pour faciliter les contrôles de couverture des réseaux des opérateurs mobiles menés par l’ARCEP. ». Une demande de l’ARCEP cependant formulée pour tous les opérateurs alors que le ministre a clairement indiqué dans sa lettre qu’il demandait à l’ANFR de vérifier uniquement le réseau de Free
 
Merci à Bertrand