Free accuse France Télécom de refuser de louer ses fibres

Free accuse France Télécom de refuser de louer ses fibres
<>
 
En effet, en mars dernier, France Télécom avait annoncé une offre de location de fibres optiques. L’ARCEP ainsi que Free s’en étaient félicités et ce dernier envisageait de tripler le nombre de
NRA (Noeud de raccordement d’abonnés) dégroupés.

Or, à ce jour aucune offre n’est accessible, France Télécom justifiant cela en indiquant qu’aucune fibre n’est disponible.
 
Free, a donc décidé de demander au régulateur d’engager une procédure de sanctions. « Cette offre est quasi virtuelle, déplore son directeur général, Michaël Boukobza. France Télécom aurait renoué avec ses anciens travers. Ses équipes font preuve d’une efficacité redoutable pour empêcher que cette offre soit exploitée dans de bonnes conditions. Et, plus grave encore, l’Arcep fait preuve d’une passivité complice. » indique les Echos.

La condition pour que France Télécom puisse louer ses fibres est que ces dernières soient disponibles. Or, Free indique que dans 80% des cas aucune fibre ne l’est.

Les Echos indique que cette offre relève pourtant du coup de génie. En effet, elle peut tuer dans l’oeuf les projets de réseaux lancés par les collectivités locales. Ces dernières se sont en effet lancées dans la construction de ces réseaux car, historiquement, France Télécom refusait de louer ses fibres. A partir du moment où ce tabou tombe, ces réseaux des collectivités perdent l’essentiel de leur intérêt.
 
France Télécom se défend en indiquant qu’ils n’ont pris aucun engagement sur un taux de disponibilité. Nos réponses sont donc conformes à nos engagements. Néanmoins, nous étudions des solutions permettant d’améliorer la disponibilité.
 
Source : Les Echos