[MàJ] La Freebox Révolution écrase la NeufBox Evolution

[MàJ] La Freebox Révolution écrase la NeufBox Evolution
Après l’annonce des recrutements pour les différents fournisseurs d’accès à Internet, nos amis de PC Inpact ont calculé les gains d’abonnés depuis le début de l’année. Et le constat est cinglant pour SFR, qui a recruté beaucoup moins que ses concurrents. « La firme au carré rouge a donc recruté 2,5 fois moins qu’Iliad, 3,3 fois moins que Bouygues et 3,7 fois moins qu’Orange » a calculé PCInpact. Dans le détail, les chiffres des recrutements pour les neufs premiers mois de l’année sont les suivants :
 
Bouygues Télécom : +311 000
Orange : +259 000
Iliad : +251 000
  • dont Free : +389 000 (+325 000 hors migration Alice)
  • dont Alice : -138 000 (dont 64 000 partis chez Free)
SFR : +125 000
 
Mise à jour : Une erreur s’était glissée dans nos précédents calculs puisque le chiffre de NeufBox Evolution publié lors du 2ème trimestre était en réalité arrété à fin août, et non à la fin du second trimestre comme c’est d’usage. Les chiffres ci-dessous ont donc été modifiés en conséquence :
 
La période faste de 2010 est donc bel est bien terminée pour SFR. Pire, l’opérateur comptait sur le lancement de sa nouvelle box (NeufBox Evolution), pour confirmer en 2011 les bonnes performances de 2010. Il n’en sera rien, la Freebox Révolution ayant vite éclipsé la dernière de box de SFR.
 
Concernant ces deux dernières box, le bilan est inquiétant pour SFR. Suivant les chiffres publiés par l’opérateur, 45 000 abonnés ont choisi la NeufBox Evolution de fin aout à fin septembre, soit environ 135 000 sur le trimestre. Ce chiffre concerne aussi bien les nouveaux abonnés que les migrations.
 
Free est moins précis, mais il avait indiqué au trimestre précédent que 80% des nouveaux abonnés choisissent la Freebox Révolution. Sur le troisième trimestre, 113 000 nouveaux abonnés nets ont rejoins l’offre de Free, ce qui représente 90 000 Freebox Révolution. Mais il faut bien évidemment prendre également en compte le churn, c’est-à-dire les abonnés qui ont quitté Free, et qui ont donc été "remplacés" par de nouveaux abonnés.En prenant un taux de churn de 1% par mois, cela représente donc pour Free, environ 140 000 abonnés, soit 113 000 en Freebox Révolution (en appliquant le taux de 80%). 
 
Au total nous arrivons donc à 203 000 Freebox Révolution pour le seul troisième trimestre, et ce, sans compter les migrations  ! La différence avec les 135 000 NeufBox Evolution (en comptant les migrations) est donc flagrante. Le plus inquiétant pour SFR est que Orange et Bouygues Télécom s’apprêtent à sortir leur nouvelles box, et vont venir concurrencer encore un peu plus sa NeufBox Evolution.