Arcep : publication des données du 1er trimestre 2010 de son Observatoire des services de communications électroniques

Arcep : publication des données du 1er trimestre 2010 de son Observatoire des services de communications électroniques

 

L’Arcep annonce une reprise des revenus des opérateurs télécoms en France au premier trimestre 2010. Une tendance renversée par rapport à la seconde moitié de l’année dernière.

 

Le gendarme des télécoms estime à 1,5% la progression du revenu total des opérateurs en France soit 10,9 milliards d’euros. Les services fixes accusent une progression de 1,4% soit 4 milliards d’euros. Les revenus provenant des communications téléphoniques mobiles décroit depuis la fin 2008 : ils sont élevés à 5,5 milliards d’euros, en recul de 0,3%.

 

En revanche, le revenu du transport des données sur les réseaux mobiles ne cesse de progresser sur un rythme annuel de croissance d’environ 20% depuis la fin de l’année 2007.

 

La facture moyenne des abonnés accuse une légère hausse par rapport à l’année précédente pour les fixes et est en baisse dans le mobile (-2,6%). Un abonnement fixe coûte en moyenne 36,50€ par mois et 25,80€ pour le mobile.

 

 En détail :

 

Au premier trimestre 2010, le revenu total des opérateurs sur le marché français est de 10,9 milliards d’€, en croissance de 1,5% sur un an (alors que cette croissance avait fléchi en 2009 : -0,1% au T3 2009 et +0,5% au T4 2009).

 

Dans le domaine de la téléphonie fixe et internet, 35,2 millions de lignes hébergent 40,7 millions d’abonnements téléphoniques. Il s’agit de plus en plus d’abonnements à un service de voix sur IP (17,5 millions soit 43% de l’ensemble des souscriptions à un service téléphonique à la fin du premier trimestre 2010). 

 

 

Près d’un abonné sur trois dispose d’un unique abonnement téléphonique sur large bande. 34% des lignes fixes ne supportent désormais plus qu’un unique abonnement téléphonique sur large bande (+7 points en un an).

 

Le nombre d’abonnements à l’internet (à haut et très haut débit) est de 20,1 millions (dont 337 000 abonnements à très haut débit) et continue de s’accroître. Les accès haut débit par ADSL sont largement prépondérants (18,8 millions).

 

Neuf abonnements internet haut débit sur dix (soit 17,5 millions) sont couplés avec un service de téléphonie sur large bande et la moitié avec un service de télévision (9,3 millions).

 
Le dégroupage total se développe rapidement (6,9 millions à la fin du premier trimestre soit 1,5 million de plus qu’un an auparavant). 23% des lignes fixes sont partiellement ou totalement dégroupées.

 

 

 

Le revenu des services fixes se monte à 4 milliards d’€ (+ 1,4%)

 

Le volume du trafic au départ des postes fixes atteint 30,7 milliards de minutes (un niveau qui n’avait plus été atteint depuis dix ans, grâce à un fort accroissement des volumes IP)

 

Le volume de communications en voix sur large bande atteint 17 milliards de minutes et représente 55% du volume total des minutes émises au départ des postes fixes (la proportion de minutes IP s’élève à 74% pour les communications internationales et 57% pour les communications nationales, mais seulement à 25% pour les communications vers les mobiles).

 

En ce qui concerne les services mobiles, le nombre de cartes SIM atteint 61,5 (dont 70% de forfaits) ; la moitié de cette croissance annuelle est imputable aux 4 millions de cartes SIM de type "non voix" (cartes Sim "internet exclusives" et cartes Sim des objets communicants).

 

Les nouveaux usages des réseaux mobiles sont en plein essor avec 24,0 millions d’utilisateurs actifs des services multimédia en mars 2010 (soit 4 clients sur dix des opérateurs mobiles).

 

 

 

Le nombre d’utilisateurs actifs de la 3G est de 17,6 millions soit 4,6 millions d’utilisateurs supplémentaires en un an ; le nombre des cartes utilisées exclusivement pour des connexions à l’internet en mobilité (2,2 millions à la fin du trimestre) augmente très vite (croissance annuelle supérieure à 80%) ; le revenu des services mobiles s’élève à 4,8 milliards d’euros.

 

Le revenu provenant des services data sur les réseaux mobiles ne cesse de progresser. Avec 1,1 milliard d’euros au premier trimestre 2010, il représente désormais près d’un quart (22%) de l’ensemble des revenus des opérateurs mobiles). La croissance de ce revenu se maintient sur un rythme annuel élevé de 20% depuis la fin de l’année 2007 (+19,4% au premier trimestre).

 
 
Le volume du trafic mobile, après des années d’expansion n’augmente plus depuis la fin de l’année 2008 (0,0% sur un an au premier trimestre 2010). A l’inverse, le nombre de SMS envoyés, sous l’effet des "offres d’abondance" intégrant des SMS illimités, s’est considérablement accru depuis la fin de l’année 2008. Le nombre de SMS envoyé est de 22,5 milliards au premier trimestre soit près de 9 milliards de plus qu’un an auparavant. 122 SMS sont émis en moyenne par client et par mois.

 

La facture mensuelle moyenne s’élève, pour une ligne fixe à 36,5€ (HT) et pour un client mobile à 25,8€ (HT). Le trafic mensuel moyen est de 4H46 pour une ligne fixe, 5H29 pour les abonnements IP et 3H08 pour les forfaits classiques RTC. La moyenne pour les mobiles s’élève à 2H19. On envoie en moyenne 149 SMS par mois pour les titulaires d’un forfait et 57 SMS pour les utilisateurs de prépayés.

 

Source : Arcep