Affaire BFM TV/i-télé : Canalsat dément manipuler les audiences

Affaire BFM TV/i-télé : Canalsat dément manipuler les audiences

Après que le patron de BFM ait annoncé vouloir porter plainte contre Canal+ Groupe pour manipulation d’audience, ce dernier vient de publier un communiqué de démenti. Dans celui-ci il s’étonne de la campagne de dénigrement dont il est l’objet de la part de BFM.

Le bouquet satellitaire explique qu’il mène actuellement une opération marketing sur une fraction de ses abonnés. Cette opération, qu’il estime sans incidence sur le marché publicitaire, se limite aux abonnés par satellite qui éteignent régulièrement leur décodeur. Lorsque qu’ils l’allument, les téléspectateurs concernés arrivent directement sur un canal déterminé, celui d’i-télé.

Mais selon Canalsat, cela ne représente que 1,8 millions de foyers sur les 48,6 millions de téléspectateurs qui reçoivent i télé et BFM TV. Canalsat estime donc que "cela ne peut en aucun cas constituer une manipulation d’audience ni, encore moins, remettre en cause le pluralisme de l’information.". Les téléspectateurs d’i-télé par ADSL ou par la TNT ne sont en outre pas concernés.


Canalsat
ajoute également que le fait d’arriver sur un numéro de canal prédéterminé à l’allumage du téléviseur profite à d’autres chaînes commerciales depuis des années sans jamais avoir suscité de telles attaques. En tant qu’opérateur, il estime être libre de sa politique marketing