Baisse du tarif vers les mobiles : Free ne joue pas le jeu

Baisse du tarif vers les mobiles : Free ne joue pas le jeu

Vous le savez, si le coût des appels vers les mobiles est si important, c’est qu’un opérateur doit payer des terminaisons d’appels élevées lorsqu’un de ses abonnés appelle sur un mobile Bouygues, SFR ou Orange. Mais si ces terminaisons d’appels étaient en 2002 de 27,49 cts et 20,12 cts respectivement pour Orange et SFR et pour Bouygues, elles n’ont depuis cessé de baisser sous la volonté de l’ARCEP. Au 1er juillet 2009, ces terminaisons d’appels sont passées à 4,5 cts pour Orange et SFR et 6 cts pour Bouygues.

Ainsi depuis 2004, les terminaisons d’appels ont baissé de 55%. Le magazine 60 Millions de Consommateurs a alors calculé quelle avait été la répercussion de cette baisse sur les prix pratiqués par les opérateurs fixe. Et surprise, même si France Télécom et Neuf, n’ont pas répercuté la totalité de la baisse, Free fait office de mauvais élève puisque dans le même temps, le panier moyen défini par 60 Millions de consommateurs, a vu son tarif augmenter de 17% !
Il faut dire que Free est passé d’une tarification unique à la minute sans charge d’appel, a une tarification avec charge d’appel et qui fluctue suivant l’heure d’appel et l’opérateur destinataire. Cela a eu pour conséquence de faire augmenter le coût pour les appels courts. Durant cette période, Free a cependant rendu gratuit une centaine de destinations à l’international.

Une étude qui n’est pas du meilleur effet alors que Free annonce qu’il souhaite faire baisser fortement le cout du mobile s’il devenait le nouvel opérateur 3G. Peut être devrait-il donner l’exemple en commençant par répercuter la baisse des terminaisons d’appels pour ses abonnés fixe ?
 

Vous pouvez comparer les tarifs vers les mobiles pour chaque FAI sur cet article