FTTH/3G : Ecoutez l’interview du président de l’ARCEP

Jean Ludovic Silicani était l’invité mardi de BFM suite à l’annonce du cadre réglementaire de la mutualisation de la fibre. Il défend l’idée que la fibre doit avant tout servir les intérêts des français. Selon lui l’Europe est en retard dans le déploiement d’un réseau fibre et il est donc important de commencer ce déploiement au plus vite. C’est pourquoi ont été définies des zones denses regroupant 5 millions de foyers dans lesquelles la fibre sera prioritairement installée. Ces zones devraient être couvertes pour 2012. Cela coutera environ 4 milliards d’euros entièrement financés par les 3 principaux opérateurs : Orange, SFR et Free. Il précise toutefois qu’Orange reste très dubitatif. Pour le président de l’ARCEP, C’est avant tout une tactique de la part d’Orange qui souhaitait reconstituer un monopole sur la fibre.

 

Jean Ludovic Silicani explique pourquoi le déploiement commencera d’abord dans les zones très denses mais également que les zones moins denses ne seront pas oubliées pour autant. Il reprend d’ailleurs à ce sujet les arguments avancés par Free et SFR.

 

Enfin, le dossier de la 3G est abordé, en particulier le possible recours d’Orange devant les autorités compétentes.

 

L’interview du président de l’ARCEP