Le modèle de Swisscom appuie la stratégie de Free dans la fibre

Le modèle de Swisscom appuie la stratégie de Free dans la fibre

L’ARCEP annoncera arrêtera fin juin le cadre règlementaire du déploiement de la fibre optique en France. Deux modèles s’affrontent : Celui de Free qui prône l’installation de plusieurs fibres dans les foyers et celui d’Orange qui défend ardemment le monofibre.
Selon Orange, installer plusieurs fibres engendrera un surcoût de 30 à 80% soit 1,8 milliard d’euros que les usagers devront payer.

Pour savoir quelle est la meilleure solution, il est intéressant de se tourner vers les exemples étrangers. Ainsi avait lieu au Sénat les 3ème assises du très haut débit auxquelles participait notamment Frédéric Gastaldo, le responsable de la stratégie et de l’innovation de Swisscom. La Suisse, sous l’impulsion du régulateur, a opté pour une solution multifibre (4 fibres installées dans chaque foyer) et l’opérateur historique helvétique dément les arguments d’Orange « La dépense supplémentaire est de l’ordre de 10 % à 15 % » affirme Frédéric Gastaldo. Le coût de raccordement des foyers est partagé entre les 4 opérateurs présents en Suisse

A contrario, le modèle japonais montre que les opérateurs historiques, avec leurs énormes moyens financiers, pouvait recréer un monopole dans la fibre, si le monofibre était choisi. Ainsi NTT, l’opérateur historique japonais, détient un quasi monopole avec 70% du marché de la fibre alors qu’il ne détient que 42% de celui de l’ADSL. On comprend pourquoi ce modèle inquiète Free.

Source : La Tribune