Comment le cartel du mobile et l’Etat veulent tuer la 4ème licence 3G

Comment le cartel du mobile et l’Etat veulent tuer la 4ème licence 3G

Il n’y aura peut être jamais de 4ème opérateur 3G en France. C’est la triste conclusion que tire le Canard Enchainé, dans son édition d’aujourd’hui, de l’étrange report de l’appel à candidature pour la 4ème licence 3G. Officiellement, le gouvernement veut vérifier que le prix demandé (206 millions d’euros pour 1/3 des fréquences) n’est pas bradé. Officieusement, il s’agirait de gagner du temps.
« La réglementation prévoit en effet qu’Orange, SFR et Bouygues céderont à tout nouvel entrant une partie de leurs fréquences sur la meilleure bande, celle des 900 MHz. Mais à une condition : que la licence soit attribuée avant le 30 juin 2010. Au-delà, ils ne devront plus rien au quatrième opérateur. Celui-ci ne disposerait alors que de fréquences sur la bande des 2100MHz, laquelle nécessite 3 fois plus d’antennes pour fonctionner. La couverture de la totalité du territoire lui couterait 9 milliards au lieu de 3, selon un haut fonctionnaire de Bercy. Cela rendrait l’opération irréalisable »

Selon les estimations du Canard Enchainé, la procédure d’attribution de la nouvelle licence prendra 8 mois à partir du moment où la Commission des participations et transferts aura rendu son avis quant au prix demandé. Elle ne devrait donc pas être lancée avant février 2010. La suite de l’opération escargot sera prise en charge par le cartel du mobile (Orange, Bouygues et SFR) qui a déjà annoncé qu’il attaquerait le prix proposé. De quoi allonger les délais de quelques mois.