Free craint de voir une taxe sur les FAI pour financer l’industrie musicale

Free craint de voir une taxe sur les FAI pour financer l’industrie musicale

Lors de la rencontre de ce jour, organisée par le secrétariat d’Etat à l’économie numérique et SVM, les diffuseurs de musique se sont plaint des marges trop importantes demandées par les producteurs. Selon Dezzer, 50 à 70% des recettes vont directement dans la poche des producteurs, un cas très rare dans le monde de l’industrie selon le site de musique en ligne.
Les FAI sont du même avis. Orange estime que ce sont ces marges trop élevées qui l’ont conduit à proposer son service Musique Max à 12 euros par mois au lieu de 10. Et pour ce tarif, l’abonné n’a droit qu’à 500 titres au maximum.

Pour Free les choses sont un peu différentes puisqu’il n’a pas d’offre de musique comme celles de SFR ou Orange, même si une sélection de clips est disponible dans l’offre FHV Intégrale. C’est en raison des marges trop élevées demandées par les producteurs que Free ne propose pas ce type d’offres. L’opérateur craint même l’apparition d’une nouvelle taxe pour financer la filière musicale, comme cela est déjà le cas pour le cinéma avec la contribution au Cosip.
Si rien n’a encore été annoncé officiellement de ce coté là, la SACEM milite depuis longtemps pour imposer une telle taxe aux FAI.

Source : 01Net