Hadopi est stupide, inapplicable, liberticide

Interviewé par Ipol, Jacques Attali (écrivain et économiste) désapprouve massivement la riposte graduée et propose aux artistes de "prendre en main" la mise en place de la licence globale.

Hadopi, "c’est stupide, inapplicable, liberticide. Une alliance tout à fait absurde de quelques entreprises, artistes […] je pense que cette loi finira aux oubliettes […] La loi Hadopi ne sera pas adoptée ou ne sera pas appliquée."

Prochain débat autour du projet de loi ce Lundi 30 mars.