Les prochaines Freebox pourraient intégrer des dispositifs 3G

Les prochaines Freebox pourraient intégrer des dispositifs 3G

La magazine Capital de ce mois consacre un dossier sur la stratégie de Free. Il est en particulier question de ce que pourrait mettre en place l’opérateur s’il obtenait la 4eme licence 3G. Si Capital n’a pu obtenir de réponses officielles de Free à ce sujet, il lance cependant plusieurs pistes.

La technologie Femtocell pourrait ainsi être implantée dans les prochaines Freebox. Concrètement, des antennes 3G seraient intégrées directement dans la Freebox. Lors de l’utilisation de son mobile à proximité d’une box, les communications basculeraient automatiquement sur la Freebox plutôt que de passer par les antennes relais. Cette technologie offre de nombreux avantages. Tout d’abord, elle améliore le maillage du territoire, notamment à l‘intérieur des bâtiments.
Ensuite, elle permettrait à Free de réduire le coût de déploiement d’un réseau. Les antenne relais actuelles représentent un coût important aussi bien en ce qui concerne l’investissement initial que leur fonctionnement. Enfin, en ces temps ou certains opérateurs se voient contraints de démonter des antennes relais, ces « mini antennes » sont beaucoup moins nocives (si tant est qu’elles le soient) puisque la puissance des ondes émises est inférieure à celle du wifi.

Une ville comme Paris pourrait ainsi être couverte

Au delà du fait que la technologie Femtocell permet une réception parfaite à l’intérieur des appartements, elle permet de couvrir tout un immeuble. Netgear qui a lancé il y a 1 mois un boîtier intégrant cette technologie, annonce une portée de 200m. Ainsi, dans les villes denses, il ne suffirait plus que de quelques antennes relais dans les zones d’ombre pour couvrir tout le territoire. Cette solution permettrait alors à Free de couvrir très vite les 25% de la population, limite exigée pour qu’il puisse utiliser le réseau 2G de ses concurrents et pouvoir proposer une couverture nationale.

Merci à Canard Wifi