SFR candidat au service universel de téléphonie fixe

SFR candidat au service universel de téléphonie fixe
<>

SFR a déposé hier sa candidature pour assurer ce service universel, c’est-à-dire "fournir à tous les français un service téléphonique de qualité à un prix abordable". L’opérateur est prêt à vendre l’abonnement au téléphone fixe à 13 euros par mois, contre 16 euros actuellement.

Mais si SFR gagne, il devra louer les infrastructures de France Télécom et SFR a fixé une condition à sa candidature : que France Télécom respecte la loi qui l’oblige à aligner le prix de location de son réseau aux coûts réels. Il demande donc à l’ARCEP de baisser les tarifs de location du réseau de l’opérateur historique. 

L’offre de SFR permettrait de faire économiser plus de 35 euros par an à chacun des 20 millions de ménages français clients de la téléphonie fixe classique.

Pour France Télécom, "c’est une candidature fictive qui fait reposer la qualité de service sur France Télécom et qui n’a pas d’autre but que de faire baisser les prix de gros". D’après LesEchos, SFR demanderai une baisse de 3 euros sur le prix de gros, donc un manque à gagner pour l’opérateur historique qui atteindrait presque 2 milliards d’euros par an.