Interview : Fabien Fournier de Funglisoft (Nolife)

Interview : Fabien Fournier de Funglisoft (Nolife)

<>

Univers Freebox a eu l’occasion de réaliser une interview de Fabien Fournier, qui a créé et gère Funglisoft, groupe qui produit la série Noob.


Univers Freebox :
"Bonjour, pouvez-vous nous expliquer en quelques mots ce qu’est Noob ?"

Fabien Fournier : "Noob est une série humoristique au format court sur le thème des jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs, plus couramment appelés MMORPG. Ce thème, encore très peu exploité sur la scène audiovisuelle, offre un panel de possibilités intéressant. Pour ma part, j’ai choisi de présenter cet univers à travers les noobs, à la fois pour leur potentiel comique et pour leur côté attachant voire nostalgique ; tous les gamers ont été des noobs un jour, ne serait-ce qu’à leurs débuts."

Univers Freebox : "Combien de personnes travaillent sur ce projet ? Quel investissement quotidien en temps cela représente-t-il ?"

Fabien Fournier :
"Alors c’est un peu particulier car Noob est un projet réalisé avec des moyens entre l’amateurisme et le semi-professionnalisme, donc l’équipe, totalement bénévole, essaie de toucher à plusieurs domaines pour offrir un rendu relativement propre. L’aventure Noob et la dimension qu’elle est en train de prendre permet également à l’équipe de s’agrandir avec des partenariats intéressants qui nous aident à palier le manque de moyens. Il est donc difficile d’avoir un nombre exact d’intervenants dans le processus de création.
S’agissant des acteurs, on a quatre rôles principaux, à savoir ; Arthéon, Gaea, Sparadrap et Omega Zell. A côté, nous avons des intervenants réguliers, comme Dark Avenger, le PK ou Ash le Farmer Chinois, et au fil des épisodes, vous verrez de nombreux intervenants occasionnels.

Nous avons deux costumières. Laure travaille sur le futur costume de Gaea et Carmen sur le costume du boss de fin de la saison 1. Le magasin Pandora Shop, spécialisé dans la vente de costumes et d’accessoires de jeux de rôles grandeur nature nous a récemment proposé un partenariat. Les futurs épisodes seront enrichis par des éléments très intéressants pour la crédibilité visuelle de notre univers.

Phanat, qui incarne Ash, est illustrateur, il travaille sur le design de certains costumes et sur une bande-dessinée de Noob. Rodolphe, alias Dark Avenger est infographiste et il s’occupe notamment des wallpapers quand il ne m’assiste pas sur les tournages ou qu’il ne prend pas des photos pour le site avec Nicolas, lui aussi photographe. Anne-Laure, alias Gaea apporte énormément de contenu s’agissant du scénario. Florian gère une partie du contenu écrit du site et les sous-titres. L’entreprise Créason nous a récemment offert l’accès à leurs studios pour les plans sur fond vert et si sortie dvd il y a un jour, nous pourrons retravailler toutes les bandes-sonores en studio. Pour ma part, j’écris les épisodes, je les réalise et je m’occupe de l’intégralité de la post production."

Univers Freebox :
"Comment vous est venue l’idée de cette série ? Comment votre collaboration avec Nolife a-t-elle débutée ?"

Fabien Fournier : "L’idée de réaliser une série sur le thème des MMORPG m’est venue en 2002 et a immédiatement prit forme sous les traits de la série Lost Levels, achevée en 2007 et qui compte seize épisodes pour trois saisons.
A l’issue de cette grande aventure, toute l’équipe s’est posée la question de savoir si nous allions continuer sur ce thème ou si nous allions faire tout autre chose. Nous avons finalement opté pour les deux solutions. J’ai amorcé la réalisation d’un court métrage totalement différent du nom d’Evolution et à côté, j’ai souhaité reprendre l’univers de Lost Levels à travers une nouvelle série plus travaillée, toujours sur le thème des MMORPG, du nom d’Horizon.
C’est à ce moment que nous avons pensé à Nolife. A l’époque, entre 1998 et 2002, nous côtoyions l’équipe ce cette chaîne en convention et nous avons vu leurs films amateurs évoluer chaque année (Damned, Atomic Ninja Master, France Five, Bitoman). D’ailleurs, c’est la série Bitoman d’Alex Pilot qui m’a décidé à franchir le pas en 2000.

C’est avec un intérêt tout particulier que j’ai suivi leur parcours jusqu’au jour de la création de Nolife. Cette chaîne est la preuve qu’on peut aller loin quand on est vraiment passionné. La perspective de rejoindre cette aventure était vraiment motivante et on s’est dit que l’univers d’Horizon, qui se déroule dans un mmorpg pouvait correspondre. Ruddy Pomarède, le réalisateur de Damned et de la Flander’s Compagny, m’a donné de nombreux conseils. C’est également lui qui m’a permis de contacter Alex, lequel m’a dit être intéressé par le concept, mais nous étions tous d’accord pour affirmer qu’Horizon, série qui se veut sombre et sérieuse, n’était pas diffusable à la télévision. Du sérieux joué par des acteurs amateurs, c’est casse gueule et ça sombre vite dans la série Z alors qu’on nous pardonnera plus facilement cette lacune si ça sert un potentiel comique. J’ai donc revu ma copie et si Horizon était inspiré du côté sombre de Lost Levels, Noob allait voir le jour en s’inspirant de la partie comique et colorée de cette même série. Après un énorme travail sur la charte graphique, le choix du format, des personnages etc… j’ai tourné deux épisodes test lesquels ont plu à Alex. Très vite, nous nous sommes rencontrés au studio, à Paris, et après avoir présenté les trois premiers épisodes, nous avons signé le petit contrat qui nous permet d’être diffusés chaque vendredi sur Nolife. Je tiens d’ailleurs à remercier toute l’équipe de Nolife pour son accueil incroyable."

Univers Freebox :
"Vous vous intéressiez déjà avant cette série aux jeux vidéos, ou bien c’est venu en cours ?"

Fabien Fournier : "Pour être franc, je ne suis pas un joueur de mmorpg très actif, même si le concept me passionne. Je suis issu de l’école des joueurs rpg old school, notamment Secret of Mana, Zelda 3 et Final Fantasy 7 pour ne citer que ceux qui m’ont le plus marqué. Bon, j’ai quand même mon petit personnage niveau 70 sur World of Warcraft pour jouer avec mes copains, mais je n’y accorde pas suffisamment de temps pour rivaliser avec eux. A l’époque, en 2002, j’avais opté pour ce thème car il me permettait de mélanger les genres. Un univers de jeu vidéo en ligne me permettait de voir un chevalier médiéval se promener dans une citée futuriste sans qu’on me le reproche. Lorsque vous êtes cinéaste amateur, mieux vaut s’octroyer la plus grande malléabilité possible, et ce thème m’a paru le plus souple. Grand fan de rpg, je me suis ensuite passionné pour les mmorpg, leurs systèmes de jeu, leurs chartes graphiques et tout ce qui tourne autour pour finalement faire de ce thème mon univers de prédilection dans mes diverses créations écrites, graphiques, audio et audiovisuelles à travers ma licence Horizon."

Univers Freebox :
"Avez-vous d’autres projets en cours avec Nolife ou une autre chaîne ?"

Fabien Fournier : "Des projets, j’en ai beaucoup, mais pour le moment, toute mon énergie est canalisée au bénéfice de Noob dont les structures des 4 premières saisons sont déjà sur papier. Je ne sais pas si on pourra aller jusque là, mais si le public et Nolife nous le permettent, on répondra présent. Notre potentiel de progression est immense, on se structure, on s’améliore, on acquiert du matériel peu à peu et toute l’équipe prend vraiment beaucoup de plaisir dans cette aventure."

Univers Freebox : "Comment Funglisoft a-t-elle vu le jour ?"

Fabien Fournier : "La Funglisoft Production est née en 2000. A force de voir des films amateurs au festival Cartoonist de Toulon, avec les copains, on s’est demandé s’il n’était pas possible de faire pareil. On a emprunté la caméra de papa maman et hop, on est partis crapahuter dans la forêt avec des cosplays de héros de jeux vidéo et autres manga. Peu à peu, le boom du numérique nous a permis d’étoffer le panel des possibilités qui s’offraient à nous. On a commencé à filmer en numérique, notre premier ordinateur nous a permis de reproduire les effets spéciaux de certains dessins animés comme Dragon Ball par exemple et on est tous devenu accro à cette activité."

Univers Freebox : "Vous intéressez-vous à l’actualité des télécoms ? Et celle de Free ?"

Fabien Fournier :
"Ces derniers temps, j’ai un peu moins le temps d’arpenter internet, mais ayant une formation en droit des médias, je continue de suivre l’actualité juridique de l’audiovisuel et des télécoms. S’agissant de Free, à l’époque, j’ai opté pour ce fournisseur d’accès à internet pour avoir la chaîne Nolife, comme beaucoup d’autres dans mon entourage. La genèse de la chaine étant lié à Free, j’en sais beaucoup plus sur ce FAI grâce à ça."

Univers Freebox : "Des épisodes de Noob seront-ils disponibles gratuitement sur le service Tv Perso de Free ?"

Fabien Fournier :
"Nous sommes en train de préparer un contenu tout spécialement pour internet et la Tv Perso de Free fait parti des supports visés. Il y aura des Making of, des bandes-annonces bonus, des Blog vidéo etc… mais les épisodes en eux-mêmes, s’agissant des diffusions tv sont réservés à Nolife."

Univers Freebox :
"Quel regard portez-vous sur Hadopi, vous qui justement êtes au coeur d’une série qui sortira peut-être un jour en DVD ?"

Fabien Fournier : "La perspective de création d’une Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet me semble judicieuse sur le papier, mais je me demande si elle aura les moyens matériels pour réussir là où sa petite sœur, l’Autorité de régulation des mesures techniques a échoué. Depuis la loi DADVSI, je pense qu’on s’enfonce dans un flou juridique s’agissant des droits d’auteur sur internet et le législateur, dans sa volonté de reprendre le contrôle, prend, selon moi, des décisions inadaptées et beaucoup trop brutales. Il n’y a qu’à voir les DRM, par exemple. Après un boycott massif, ces mesures techniques de protection ont été retirées sur les contenus disponibles en téléchargement légal. Si l’Hadopi s’inscrit en tant que super gendarme de la toile avec une répression systématique, même si elle est graduée, les choses n’avanceront pas car elle n’aura jamais les moyens de lutter contre les millions d’internautes dont les habitudes sont aujourd’hui bien ancrées, et qui ne comprendraient pas ces sanctions. En revanche, si l’Hadopi s’inscrit comme un organisme mettant en œuvre une campagne de sensibilisation pour responsabiliser les internautes s’agissant du respect des droits d’auteurs tout en mettant à disposition des offres attractives pour télécharger légalement, je pense que ça peut faire avancer les choses."

Univers Freebox :
"Merci beaucoup d’avoir accepté de répondre à nos questions !"

Fabien Fournier : "De rien."

Bande d’annonce de Noob :