Chez Free, ça spam pas, ça casse

Selon nos confrères d’Ecrans.fr, Mardi dernier, le nombre de spams circulant sur la toile a été décapité.

"IronPort, une entreprise spécialisée dans la messagerie électronique annonce une baisse de 66 % environ. SpamCop, qui se focalise uniquement sur le spam, indique même une baisse de 75 % dans le monde. Derrière cette baisse subite, on trouve tout simplement la mise hors réseau d’une seule entreprise, McColo Corp, un hébergeur de sites basé à San Jose, en Californie".

Mais ne nous réjouissons pas trop vite, les pirates informatiques ont la capacité de réajuster leurs envois massifs de messages indésirables : "Nous voyons déjà une remontée lente, explique Nilesh Bhandari, chez IronPort. Nous nous attendons à ce que le spam reviennent à son niveau précédent dans quelques jours, et à ce que le spam atteigne des records durant cette fin d’année".

Et chez Free, ça spam ou ça casse ?

Chez Free, la lutte contre le spam a permis de diviser le nombre de pourriels reçus par 3, même si, malheureusement, les pirates débordent d’imagination pour nous piéger (cf : Nouvelle attaque contre Free et les Freenautes).

Rappelons que pour se prémunir des courriels indésirables, il est préférable de :

  • Ne pas mettre en clair son adresse email sur le web,
  • Ne pas répondre aux spams,
  • Ne pas cliquer sur le(s) lien(s) présent(s) dans les spams,
  • Supprimer tous les spams,
  • Et, bien sur, utiliser un filtre Anti-spam.

Gare aux spams 😉