Free Mobile : le pylône qui fait “tache” et empêche certains de dormir

Free Mobile : le pylône qui fait “tache” et empêche certains de dormir

L’arrivée d’un pylône où doit s’installer Free Mobile est mal vue par des habitants, qui dénoncent la trop grande proximité des habitations et l’utilité discutable de l’équipement. Le maire l’estime au contraire nécessaire, tout en assurant qu’il n’est pas question de 5G ici.

La récente délivrance d’un permis de construire pour un pylône TDF devant permettre à Free d’améliorer sa couverture mobile provoque quelques remous à Monts, commune du département d’Indre-et-Loire. L’installation est prévue rue de La Croix-Rouge pour mai. Des riverains se sont regroupés d’un collectif et sont prêts à se tourner vers la justice administrative si le projet est maintenu. Ils demandent sa relocalisation.

Trop proche des habitations, énorme et inutile

“J’ai fait deux nuits blanches d’affilée parce que je pensais aux conséquences d’une potentielle antenne 5G près de chez moi”, explique en effet une habitante située à quelques centaines de mètres du lieu d’implantation et selon laquelle la découverte de ce projet lui “bouffe la vie”.

Disant avoir découvert le projet “par hasard” en tombant sur le permis de construire lors d’une balade, un autre habitant estime qu’un équipement dont la hauteur équivalente d’un immeuble de 15 étages “dans une commune avec des maisons d’un étage, ça fait un peu tache”. Il pense également que “le pylône ne sert strictement à rien”, sachant qu’“aux alentours, dans un rayon de 1,2 kilomètre, il y a six antennes-relais”.

Mais pas de 5G

Face à la mobilisation, qui se traduit pour l’instant par une pétition en ligne ayant recueilli plus de 230 signatures et un recours adressé à la mairie, Laurent Richard insiste sur un point. “Pour l’instant il n’est pas question de 5G, mais d’une installation pour de la 4G Free”, indique en effet le maire de Monts.

L’élu insiste en outre sur la nécessité de ce nouveau pylône. “On capte très mal Free à Monts, alors il est nécessaire que tous les Montois puissent bénéficier d’une couverture numérique similaire à celle obtenue avec les autres opérateurs”, explique-t-il.

Laurent Richard a enfin expliqué que le contexte de crise sanitaire avait compliqué l’organisation d’une réunion publique et qu’il y en aurait une si une solution le permet. L’élu ne ferme en tous cas pas la porte à la relocalisation du pylône après discussions avec TDF, Free et le collectif.

Source : France Bleu