La pénurie actuelle de semiconducteurs devrait perdurer jusqu’en 2023

La pénurie actuelle de semiconducteurs devrait perdurer jusqu’en 2023

Les avis d’Intel, de TSCM, et d’Nvidia coïncident sur le fait que la pénurie de composants électroniques actuelle durera jusqu’en 2023.

Les consoles, GPU et autres composants électroniques ne sont pas près d’être illimités. Intel, TSMC ainsi qu’Nvidia s’accordent tous les trois à dire que la pénurie de semiconducteurs qui touche principalement les puces automobiles, les consoles de jeux, ainsi que les cartes graphiques est prévue pour durer jusqu’en 2023. 

D’après Ars Technica, qui a obtenu des impressions des CEO d’Intel, de TSMC, ainsi que de la CFO de Nvidia, les capacités de production de ses entreprises ne sont pas suffisantes pour la demande actuelle.

La pandémie de Covid-19 n’y est pas pour rien avec la soudaine hausse du télétravail qu’elle occasionne. En y ajoutant les sorties des consoles dernière génération, ainsi que la consommation de puces de l’industrie l’automobile, les grandes entreprises de semiconducteurs ne peuvent pas honorer la demande qui est bien trop grande en ce moment.

Malgré le fait qu’Intel et TSMC s’apprêtent à débourser des dizaines voire centaines de milliards de dollars, cela sera chronophage dans tous les cas pour que ses géants de la tech puissent remonter la pente afin de rattraper leur rythme de production. 

Selon les estimations du nouveau PDG d’Intel, Pat Gelsinger, le géant américain aurait besoin de deux ans dans le but de mettre en place une chaîne de production capable de subvenir à la demande actuelle.

Enfin, Nvidia a une position plutôt neutre comparée à TSMC et Intel puisque l’entreprise ne possède pas d’usine et ne touche donc pas de subvention. Ainsi, la directrice financière d’Nvidia, Colette Kress, a également précisé : « Nous nous attendons à ce que la demande continue de dépasser l’offre cette année ».

Pour les gamers à la recherche de la dernière console, ou encore les fanas d’informatique qui souhaitent renouveler leur machine, la chasse au composants informatique n’est pas prête de se terminer.