Xavier Niel va céder sa place à la présidence de Salt

Xavier Niel va céder sa place à la présidence de Salt

Le fondateur de Free et propriétaire de Salt, restera membre du conseil d’administration. de l’opérateur suisse.

Salt, racheté en 2014 la bagatelle de 2,7 milliards d’euros par Xavier Niel, a annoncé hier en marge de la présentation des ses résultats annuels avoir proposé à Marc Furrer d’être nommé membre et président du conseil d’administration lors de l’Assemblée générale annuelle de l’ex-Orange suisse prévue en mai 2021. L’ancien directeur de l’Office fédéral de la communication (Ofcom) et ex-président de la Commission fédérale de la communication (Comcom), remplacera ainsi Xavier Niel. Le fondateur de Free restera toutefois membre du conseil d’administration.

Dépourvu d’infrastructures fixes en propre et pris en sandwich entre Swisscom et UPC-Sunrise, Salt a affiché en 2020 un revenu en baisse de 1,1%, la faute en grande partie à la chute des recettes liées à l’itinérance.

Sur le segment du mobile, l’opérateur poursuit sa croissance avec 19 900 nouveaux abonnés engrangés lors du 4ème trimestre pour une base totale de 1,3 millions de clients, un chiffre en hausse depuis 22 trimestres consécutifs.

Sur le fixe, la barre des 100 000 abonnements fibre a été franchie mi-2020. Avec le lancement de sa solution d’accès fixe sans fil Salt Gigabox en janvier, l’opérateur ambitionne d’accroître à présent considérablement la portée de son innovation, laquelle offre une alternative à la fibre en se basant le réseau mobile Salt 5G et 4G.

L’offre Salt Home est désormais accessible à plus de 2 millions de ménages. Par ailleurs, Salt est actuellement en train d’explorer d’autres opportunités pour poursuivre le développement du FTTH en collaboration avec des investisseurs financiers.

Et pour séduire, l’opérateur vient de lancer une nouvelle box baptisée Fibre box X6 qui apporte la connectivité réseau sans-fil Wi-Fi 6.